– Qui nous sommes –

Biodiversité sous nos pieds est une association créée le 03 avril 2020 par un groupe d’étudiants spécialisés dans le milieu du droit et des sciences politiques, ayant décidé de s’unir et d’agir pour une cause commune dont l’importance vitale ne fait à présent plus de doute : lutter contre le déclin de la biodiversité des sols. En effet, face au constat d’un manque relatif de protection juridique, de considération politique et de publications scientifiques quant à l’état des sols et, en particulier, de la vie qui les occupe (notamment la pédofaune et la pédoflore), nous cherchons à augmenter la visibilité de cet enjeu. Lutter contre ce déclin signifie agir directement pour la nature et l’Homme dans un souci de protection, de préservation, et d‘amélioration de l’avenir des écosystèmes et de notre patrimoine naturel, pour notre génération et celles à venir.

Photo prise suite à notre deuxième audience au Tribunal administratif de Grenoble. Peut-être que vous aurez l’occasion de rencontrer les membres présents sur cette photo, ou d’autres de nos membres qui en sont absents !

Nos champs d’actions se divisent en trois piliers majeurs : un premier pilier scientifique dont le but est d’enquêter afin de comprendre, de la manière la plus objective et neutre possible, quels sont les enjeux principaux mis en lumière par la recherche scientifique ; un deuxième pilier de communication et de sensibilisation porté sur la transmission auprès d’un public le plus large possible, car nous restons persuadés que c’est un thème qui nous concerne toutes et tous; et un troisième et dernier pilier qui représente la part la plus importante de notre travail, soit nos actions dans le domaine juridique. Par un travail constant de veille, nous identifions les projets rattachés au département de l’Isère dont la légalité peut être débattue, et qui sont susceptibles d’être des sources de destruction pour le patrimoine naturel mentionné – ce dernier étant garant de notre souveraineté alimentaire et de notre sécurité. Nous souhaitons contribuer à notre modeste échelle à faire en sorte que les alternatives non invasives soient préférées.